top of page

Écrire pour soi, les bienfaits du journal intime





La pratique du #journaling autrement dit le fait d’écrire régulièrement dans un journal intime permet - dans la durée et parfois sur des années ! - d'exprimer ses émotions et de voir évoluer ses pensées. Parfois on se découvre ou se redécouvre car l’écriture à ce pouvoir de surprendre celle ou celui qui écrit.




Comme le geste de l’écriture ralentit la pensée et favorise la libre association, l’introspection qui passe par une forme écrite devient encore plus féconde.


Mais il y a un autre effet thérapeutique du #journaling (ou journal intime) qui réside dans la personnification du journal comme celui d’un confident. « cher journal… » « à toi qui me comprends si bien… » etc.


Le journal intime (objet scrupuleusement choisi parmi tant de carnets) devient rapidement le meilleur des confidents qu’il soit : il ne juge pas, accueille tous les mots même les plus violents ou douloureux, il garde le secret enfermé au creux de ses pages, il est là présent et disponible à tout moment.


Ainsi, lorsque l’on écrit dans son journal intime on entre dans une forme de dialogue avec soi. Certaines parts de soi plus sombres ou souterraines peuvent trouver un espace pour se raconter car l’écriture à ceci de magique également : elle permet à des expressions de l’inconscient d’émerger. La rêverie induite par l’écriture offre la possibilité de faire un voyage dans ses pensées, de voir émerger sur le papier des mots imprévus, symboliques, à double sens. 


Ecrire dans son journal intime pourrait donc prendre des allures d’hygiène de vie : faire le point, déposer ce qui nous pèse, prendre un temps pour soi, accepter de faire silence extérieurement pour entendre le foisonnement intérieur de notre vie psychique. Que de pensées ! Que d’émotions ! Que de choses en nous si l’on fait l’effort de s’accorder du temps.


Aujourd’hui le #journaling et le journal intime évoluent vers des formes créatives. L’écriture s’associe au dessin, au collage, à l’utilisation de couleurs. Cette ouverture vers le champ visuel me semble particulièrement intéressante car elle permet de stimuler la créativité, les liens textes-images et de développer plus de spontanéité, de lâcher prise précieux pour retrouver ou renouer avec le plaisir d’écrire. D’une certaine manière, plus les médiums artistiques sont variés plus l’expression est libre et imagée.


Pour conclure, je dirai que le #journaling ou la pratique le journal intime permet de diminuer le stress quotidien, de mieux se connaître, et par l’exploration plastique avec les images, les couleurs et les collages de favoriser la créativité et d’ouvrir la possibilité de faire évoluer voir transformer ses émotions au fil de la création.


A vos carnets !

Comments


bottom of page